Mashrou’ Leila, c’est ce groupe de rock alternatif libanais auquel notre création « Quo fata ferunt » a emprunté le titre « Wa Nueid »… et auquel nous empruntons régulièrement d’autres titres pour nos échauffements (écoutez l’album « Raasük » !). Sauf que les libertés qu’ils défendent ne reçoivent pas partout le meilleur des accueils, malgré des admirateurs de plus en plus nombreux. Accusés, entre autres offenses, de faire « l’apologie de l’homosexualité », la censure apparaît dans certains régimes comme l’ultime solution pour faire taire ces esprits libres qui prônent la tolérance et le respect des libertés individuelles.

https://www.liberation.fr/planete/2019/07/31/au-liban-le-groupe-mashrou-leila-censure_1743068

http://www.lefigaro.fr/musique/decouvrez-mashrou-leila-icone-de-la-jeunesse-du-moyen-orient-20190324

https://www.bbc.com/news/world-middle-east-49168695